Loading...

La prépa scientifique

La prépa scientifique est une filière post-bac très plébiscitée par les étudiants. Elle est entourée de beaucoup de mythes, « Aymeric et Simon » vous aide à y voir plus clair et décrypte pour vous les prépas avec un dossier de plusieurs articles :

  1. Les classes prépas – Généralités
  2. Les classes prépas économiques
  3. Les classes prépas ingénieurs
  4. Les classes prépas littéraires
  5. Les classes prépas agro/veto (BCPST)

Vous entendrez souvent parler de « Maths Sup / Maths Spé », pour désigner les classes préparatoires scientifiques, voie d’accès aux concours des écoles d’Ingénieurs. Ces filières bénéficient d’une très bonne réputation dans l’imaginaire collectif et ce n’est pas sans raison : voie d’entrée pour des écoles prestigieuses (Polytechnique, Centrale, etc.), une réussite garantie au concours compte tenu du nombre de places dans les écoles d’Ingénieurs, excellence de la formation, débouchés assurés.

Mais est-ce que ce cursus est vraiment adapté à tous les profils ? Regardons ensemble les caractéristiques des classes prépas ingénieurs MPSI, PCSI, PTSI qui donnent accès en 2e année aux CPGE MP, PC, PSI et PT.

Quelles sont les différentes classes et quelles sont leurs différences ?

Après le baccalauréat, il est possible d’intégrer 3 classes prépas ingénieurs différentes : MPSI, PCSI, PTSI. Elles ont toutes en commun d’être très orientées vers les mathématiques. Regardons leurs différences pour les comparer au mieux :

  • MPSI (Mathématiques, Physique, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de MPSI est la plus exigeante en Mathématiques : le nombre d’heures est plus conséquent et le programme est plus fourni. La formation y est plus théorique qu’en PCSI ou PTSI. Cette classe permet d’intégrer en 2e année la classe de MP (Mathématiques, Physique) ou de PSI (Physique, Sciences de l’Ingénieur). Cette voie est à réserver aux aficionados des Mathématiques (12h par semaine), de l’abstraction et ceux moins attirés par la chimie (2h par semaine).
  • PCSI (Physique, Chimie, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de PCSI est la classe la plus équilibrée entre les Mathématiques (10h par semaine), la Physique (8h par semaine) et la Chimie (4h par semaine). Elle permet d’intégrer en 2e année les classes de PC (Physique, Chimie) ou de PSI (Physique, Sciences de l’Ingénieur). Néanmoins, elle garde une dominante en Mathématiques. Cette voie est idéale pour ceux qui aiment à la fois les Mathématiques et la Physique/Chimie au lycée.
  • PTSI (Physique, Technologie, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de PTSI est plus marginale en nombre d’étudiants. C’est une classe qui fait la part belle aux sciences de l’Ingénieur (8,5h par semaine), néanmoins comme les 2 autres elle garde une dominante Mathématiques (9h par semaine). Cette voie est idéale pour ceux qui sont passionnés par les applications industrielles et qui ont donc une appétence naturelle pour les sciences de l’Ingénieur.

Quels sont les débouchés ?

Toutes les classes prépas ingénieurs listées dans cet article préparent aux mêmes concours : les concours d’école d’Ingénieurs. Néanmoins les sujets et le nombre de places varient en fonction de la filière suivie pour à la fois tenir compte des différences de programme et des spécialités historiques des écoles. Ces concours permettent d’intégrer des écoles d’Ingénieurs généralistes comme Centrale, des écoles plus spécialisées comme l’ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics) ou les Ecoles Normales Supérieures.

Certaines écoles (une minorité) de ces concours recrutent exclusivement ou quasi-exclusivement des étudiants d’une CPGE spécifique (comme par exemple Chimie ParisTech).

Il est aussi possible de changer d’orientation et cela sans trop de difficultés. Chaque année de classe prépa scientifique permet d’obtenir des équivalences (L1 pour la première année et L2 pour la 2ème année) pour différentes filières. Pour certaines universités, notamment Dauphine, il faut prévoir de repasser quelques examens.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une fois diplômé de ces écoles, tous les étudiants ne deviennent pas « Ingénieur » de métier. En effet, beaucoup d’élèves sortant des écoles généralistes partent en cabinets de conseil, en banque, en audit, ou en « start-ups ». En réalité, tous les postes accessibles aux jeunes diplômés d’école de Commerce sont également ouverts aux jeunes diplômés d’écoles d’Ingénieurs (à l’exception peut-être des départements « marketing et communication »). Les débouchés sont donc très vastes et variés.

Quelles sont les qualités à avoir pour réussir en prépa scientifique ?

Plusieurs qualités sont requises ou doivent être acquises pour réussir :

  • Avoir une réserve de temps de travail par rapport à la Terminale nécessaire pour absorber la forte augmentation de la charge (3 à 5h par jour à la maison la semaine et 7 à 10h par jour le week-end)
  • Etre organisé pour anticiper et travailler le plus efficacement possible. Réviser un DS à la dernière minute ne sera plus une option, puisque l’information doit être acquise sur le long-terme
  • Devenir résistant au stress et à la pression, particulièrement lors des khôlles (interrogation orale sur un sujet préparé pendant 20-30 min) et DS hebdomadaires. Vous serez confrontés avec les meilleurs élèves de votre région ou même du pays, il est donc fort possible que vous ne soyez plus parmi les premiers
  • Capacité d’adaptation et de changement, (i) de ses méthodes de travail pour travailler efficacement (ii) face aux nouveaux types d’examens (khôlles)
  • Capacité à établir une séparation claire entre temps de travail et temps de détente ce dernier étant primordial pour tenir deux voire trois ans
  • En MPSI : Une forte appétence pour les problèmes de Mathématiques peu guidés, un goût pour l’abstraction et pour les sciences en général
  • En PCSI : Un goût pour les mathématiques théoriques mais également appliquées à la Physique-Chimie
  • En PTSI : Un intérêt pour les sciences de l’Ingénieur, c’est-à-dire comprendre les applications industrielles : comment fonctionne un Segway, un hélicoptère, etc.

Si vous intégrez des classes prépas ingénieur à la rentrée, vous pouvez être intéressé par notre stage de pré-rentrée MPSI / PCSI / PTSI. Ce stage d’une semaine permet de démarrer l’année au mieux avec des révisions théoriques et plein de conseils pratiques pour la prépa.

Découvrez le palmarès des MP, le palmarès des PC, le palmarès des PSI et le palmarès des PT  2017-2018 établi par l’Etudiant.

Découvrir le stage de pré-rentrée

La prépa scientifique est une filière post-bac très plébiscitée par les étudiants. Elle est entourée de beaucoup de mythes, « Aymeric et Simon » vous aide à y voir plus clair et décrypte pour vous les prépas avec un dossier de plusieurs articles :

  1. Les classes prépas – Généralités
  2. Les classes prépas économiques
  3. Les classes prépas ingénieurs
  4. Les classes prépas littéraires
  5. Les classes prépas agro/veto (BCPST)

Vous entendrez souvent parler de « Maths Sup / Maths Spé », pour désigner les classes préparatoires scientifiques, voie d’accès aux concours des écoles d’Ingénieurs. Ces filières bénéficient d’une très bonne réputation dans l’imaginaire collectif et ce n’est pas sans raison : voie d’entrée pour des écoles prestigieuses (Polytechnique, Centrale, etc.), une réussite garantie au concours compte tenu du nombre de places dans les écoles d’Ingénieurs, excellence de la formation, débouchés assurés.

Mais est-ce que ce cursus est vraiment adapté à tous les profils ? Regardons ensemble les caractéristiques des classes prépas ingénieurs MPSI, PCSI, PTSI qui donnent accès en 2e année aux CPGE MP, PC, PSI et PT.

Quelles sont les différentes classes et quelles sont leurs différences ?

Après le baccalauréat, il est possible d’intégrer 3 classes prépas ingénieurs différentes : MPSI, PCSI, PTSI. Elles ont toutes en commun d’être très orientées vers les mathématiques. Regardons leurs différences pour les comparer au mieux :

  • MPSI (Mathématiques, Physique, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de MPSI est la plus exigeante en Mathématiques : le nombre d’heures est plus conséquent et le programme est plus fourni. La formation y est plus théorique qu’en PCSI ou PTSI. Cette classe permet d’intégrer en 2e année la classe de MP (Mathématiques, Physique) ou de PSI (Physique, Sciences de l’Ingénieur). Cette voie est à réserver aux aficionados des Mathématiques (12h par semaine), de l’abstraction et ceux moins attirés par la chimie (2h par semaine).
  • PCSI (Physique, Chimie, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de PCSI est la classe la plus équilibrée entre les Mathématiques (10h par semaine), la Physique (8h par semaine) et la Chimie (4h par semaine). Elle permet d’intégrer en 2e année les classes de PC (Physique, Chimie) ou de PSI (Physique, Sciences de l’Ingénieur). Néanmoins, elle garde une dominante en Mathématiques. Cette voie est idéale pour ceux qui aiment à la fois les Mathématiques et la Physique/Chimie au lycée.
  • PTSI (Physique, Technologie, Sciences de l’Ingénieur) : La classe de PTSI est plus marginale en nombre d’étudiants. C’est une classe qui fait la part belle aux sciences de l’Ingénieur (8,5h par semaine), néanmoins comme les 2 autres elle garde une dominante Mathématiques (9h par semaine). Cette voie est idéale pour ceux qui sont passionnés par les applications industrielles et qui ont donc une appétence naturelle pour les sciences de l’Ingénieur.

Quels sont les débouchés ?

Toutes les classes prépas ingénieurs listées dans cet article préparent aux mêmes concours : les concours d’école d’Ingénieurs. Néanmoins les sujets et le nombre de places varient en fonction de la filière suivie pour à la fois tenir compte des différences de programme et des spécialités historiques des écoles. Ces concours permettent d’intégrer des écoles d’Ingénieurs généralistes comme Centrale, des écoles plus spécialisées comme l’ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics) ou les Ecoles Normales Supérieures.

Certaines écoles (une minorité) de ces concours recrutent exclusivement ou quasi-exclusivement des étudiants d’une CPGE spécifique (comme par exemple Chimie ParisTech).

Il est aussi possible de changer d’orientation et cela sans trop de difficultés. Chaque année de classe prépa scientifique permet d’obtenir des équivalences (L1 pour la première année et L2 pour la 2ème année) pour différentes filières. Pour certaines universités, notamment Dauphine, il faut prévoir de repasser quelques examens.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une fois diplômé de ces écoles, tous les étudiants ne deviennent pas « Ingénieur » de métier. En effet, beaucoup d’élèves sortant des écoles généralistes partent en cabinets de conseil, en banque, en audit, ou en « start-ups ». En réalité, tous les postes accessibles aux jeunes diplômés d’école de Commerce sont également ouverts aux jeunes diplômés d’écoles d’Ingénieurs (à l’exception peut-être des départements « marketing et communication »). Les débouchés sont donc très vastes et variés.

Quelles sont les qualités à avoir pour réussir en prépa scientifique ?

Plusieurs qualités sont requises ou doivent être acquises pour réussir :

  • Avoir une réserve de temps de travail par rapport à la Terminale nécessaire pour absorber la forte augmentation de la charge (3 à 5h par jour à la maison la semaine et 7 à 10h par jour le week-end)
  • Etre organisé pour anticiper et travailler le plus efficacement possible. Réviser un DS à la dernière minute ne sera plus une option, puisque l’information doit être acquise sur le long-terme
  • Devenir résistant au stress et à la pression, particulièrement lors des khôlles (interrogation orale sur un sujet préparé pendant 20-30 min) et DS hebdomadaires. Vous serez confrontés avec les meilleurs élèves de votre région ou même du pays, il est donc fort possible que vous ne soyez plus parmi les premiers
  • Capacité d’adaptation et de changement, (i) de ses méthodes de travail pour travailler efficacement (ii) face aux nouveaux types d’examens (khôlles)
  • Capacité à établir une séparation claire entre temps de travail et temps de détente ce dernier étant primordial pour tenir deux voire trois ans
  • En MPSI : Une forte appétence pour les problèmes de Mathématiques peu guidés, un goût pour l’abstraction et pour les sciences en général
  • En PCSI : Un goût pour les mathématiques théoriques mais également appliquées à la Physique-Chimie
  • En PTSI : Un intérêt pour les sciences de l’Ingénieur, c’est-à-dire comprendre les applications industrielles : comment fonctionne un Segway, un hélicoptère, etc.

Si vous intégrez des classes prépas ingénieur à la rentrée, vous pouvez être intéressé par notre stage de pré-rentrée MPSI / PCSI / PTSI. Ce stage d’une semaine permet de démarrer l’année au mieux avec des révisions théoriques et plein de conseils pratiques pour la prépa.

Découvrez le palmarès des MP, le palmarès des PC, le palmarès des PSI et le palmarès des PT  2017-2018 établi par l’Etudiant.

Découvrir le stage de pré-rentrée
Par |2018-06-18T18:26:06+00:0027 septembre 2017|Orientation|2 Commentaires

2 Comments

  1. NGOUILOU 31 octobre 2017 à 17 h 53 min - Répondre

    Bonsoir je commence les classes préparatoires le 6 Novembre en option PCSI. J’aimerais avoir des conseils sur le programme, des idées sur les cours et tout afin d’améliorer ma préparation.
    Merci d’avance !

    • Simon Dabadie 2 novembre 2017 à 14 h 48 min - Répondre

      Bonjour NGOUILOU,
      Ce que je te conseille avant de commencer une prépa PCSI, c’est de bien réviser tes cours de Mathématiques et de Physique-Chimie.

      En Maths, je te recommande de revoir en priorité les automatismes de calcul : dérivation, intégration, travail avec les inégalités, calculs avec les nombres complexes.
      En Physique, révise bien tes cours d’optique géométrique (1ere S) et de mécanique newtonienne (tu verras la suite de ces chapitres en début d’année).
      En Chimie, je t’invite à reprendre tout ce que tu as vu sur la cinétique chimique, l’oxydo-reduction, la chimie organique et les réactions acido-basique.

      Bonne chance à toi pour cette nouvelle année 🙂
      Simon Dabadie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.